Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Je suis écœuré, c’est une honte »
Par milliers, des médecins, des infirmières, des soignants, des personnels hospitaliers rejoignent le mouvement
Bientôt 1 million de signatures, tenons bon !

Chers amis,

Avant tout je vous rappelle le modèle pour écrire à votre député : prénom.nom @ assemble-nationale.fr (avec un tiret et non un point entre « assemblee » et « nationale »)

C’est le moment pour transmettre à votre député le texte par lequel se termine notre pétition : car c’est depuis hier que le projet de loi sur le pass vaccinal est examiné à l’assemblée nationale.

Pendant cet examen précipité entre Noël et le jour de l’an, la colère de l’opinion monte et le gouvernement ne peut plus l’ignorer.

Des dizaines de milliers de médecins, infirmières, aide-soignants ont rejoint ces dernières heures l’immense pétition « Non au Pass Vaccinal ».

Ils étaient il y a 5 jours peu nombreux tant les menaces qui pèsent sur eux sont fortes s’ils s’expriment.

Mais à mesure que la vague de la pétition est montée… ils sont sortis du silence… et ont signé eux aussi !

Ce sont maintenant des milliers, des dizaines de milliers de professionnels de santé qui ont rejoint notre mouvement !

A la colère du peuple s’ajoute donc maintenant celle de la profession soignante.

Le gouvernement a le devoir de les prendre en compte.

J’ai rassemblé les commentaires de ces soignants ci-dessous.

Je n’ai pas pu les mettre tous, et pardonnez-moi de leur caractère désordonné car j’ai fait au plus vite.

Chaque jour compte pour tenter d’influer sur l’examen du projet de loi.

Transmettez autour de vous ces messages de médecins, infirmières, aide-soignants, le plus vite possible !

Français, tous ces soignants sont avec nous !

Colette F.
Je suis médecin et horrifiée de la façon dont a été gérée cette crise depuis le début

Christian R.
Je suis médecin. Le secret médical n'est plus respecté.

Valérie B.
Comme médecin je refuse de pratiquer un acte dans un pseudo-consentement, sous la pression et la menace. Il existe bien d'autres façons de soigner et même prévenir la maladie.

Anne-Marie L.
C'est une honte. En tant que médecin j'ai peur des conséquences sur la santé des Français à moyen et long terme. Ce raccourcissement inouï entre les injections, 3 mois... quand notre peuple va t il se réveiller ?

Michel F.
Je suis médecin. Jamais un médecin n’a vacciné un patient guéri de la maladie. L’immunité naturelle est la garante de notre protection.

Brigitte V.
Je suis médecin et j'ai prêté serment pour un libre consentement du patient et le respect de chaque être humain.

Jean-Pierre Z.
Le vaccin protège de moins en moins des variants successifs. Globalement les mesures successives prises par les autorités de santé ont été aberrantes. Je suis médecin mais ma confiance est altérée.

Manuel D.
Je suis médecin, scientifique ayant fait de la recherche et ce déni de sciences depuis deux ans me fatigue sérieusement.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :